Ninebot ES2 – Notre Vrai Test Et Avis

La première réaction lorsqu’on nous avons reçu la Ninebot ES2 fut l’étonnement ! Jusqu’à présent nous avions en effet testé des trottinettes électriques très différentes de ce type de modèle.

Soit des ultra-performantes, soit des légères. Jamais des limousines comme cette Ninebot ES2. Il s’agit d’une autre catégorie de trottinettes électriques ici.

Le plateau sur lequel on repose ses pieds est très large, les roues sont plus hautes que la moyenne, la fourche est haute, robuste et épaisse. Il faut bien l’avouer, nous avons été un peu intimidés une fois le véhicule totalement monté.

L’autre impression qui vient à l’esprit est celle de la qualité. La ES2 est très classe avec sa couleur sobre, son allure épurée et son jeux de leds luminescentes très tranchantes par rapport aux matériaux.

Matériaux

La Ninebot ES2 est en métal principalement. Nous n’avons pas vu traces de carbone. Conséquence, elle très solide ! Nous n’avons pas peur de la casser au prochain trou dans la chaussée contrairement à d’autres trottinettes électriques, notamment les e-trottinettes.
Avec ses 12,7 kilos n’espérez pas la porter très longtemps.

ninebot es2 test

Contrairement à ce que le constructeur annonce, elle n’est pas légère tel la Booster By Wegoboard et la soulever sur des centaines de mètres ou dans un escalier relève du défi sportif.

Le plateau large et anti-déparant de 15 centimètres offre un meilleur équilibre que les autres modèles que nous avons pu tester.

Autre nouveauté : une béquille ! La trottinette tient toute seule debout grâce à cette appui très solide.

Autonomie et vitesse

Avec un tel poids, la Ninebot ES2 se doit d’avoir de la puissance. Par défaut elle est livrée avec une seule batterie, déjà intégrée dans la fourche. Selon le constructeur il est possible de faire 25 kilomètres sur une seule recharge. C’est un peu moins en réalité. Comptez plutôt 20 kilomètres.

Au niveau de la vitesse, c’est vrai qu’il est possible de monter à 25 kilomètres par heure comme Ninebot l’indique. Par contre, c’est vraiment dans des conditions idéales. Par défaut, sa puissance est de 300 watts.

autonomie et vitesse

Si vous restez avec une seule batterie sachez donc que vos performances d’autonomie et de vitesse seront dans la moyenne basse par rapport au marché. Cela est suffisant pour un grand nombre de personnes qui peuvent faire des trajets de 10-15 kilomètres sereinement avec cette puissance de base.

Pour les autres, sachez qu’un emplacement est prévu pour ajouter une seconde batterie. Là, les performances semblent décoller. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester la puissance et l’autonomie avec cet ajout, mais le constructeur nous indique qu’il est possible de faire 40 kilomètres sur une seule charge et de monter à 30 kilomètres par heure. On le croit volontiers.

Pilotage

Douceur est la maitre mot. La ES2 propose une expérience de conduite très agréable. L’accélération est progressive et le frein électrique permet de ne pas piler en cas de freinage d’urgence. Il existe également le frein manuel classique au-dessus de la roue arrière.

À noter que lors de la première utilisation nous n’arrivions pas à la faire fonctionner. En effet, nous n’avions pas remarqué que, comme expliqué dans la notice, la trottinette a besoin d’être lancée (3 km/h) pour que le moteur s’enclenche. Un dispositif de sécurité sans doute pour éviter les départs en trombe.

D’ailleurs il est possible de choisir entre 3 modes de conduite : éco (5 km/h), normal (15 km/h), sport (25km/h). À-priori, on pourrait se dire que le mode éco ne sert à rien. Détrompez-vous, il est d’une grande utilité en ville lorsque vous circuler entre les passants ou lorsque le revêtement est dangereux. Idem pour le mode normal, que l’on enclenche très souvent pour s’assurer de ne pas vider la batterie trop rapidement et être sur d’arriver à bon port.

Leave a Comment